La culture
populaire
du Québec

Épingler le Québec!

17 juin 2022 au 26 mars 2023
Épingler le Québec!

Partagez

Cette exposition présente près de 27 000 macarons, des pièces acquises par le collectionneur, M. René Marois. Un panorama de sujets touchant, de près ou de loin, à l’histoire du Québec des années 1970 à 2015 y sont rassemblés : langue, religion, activités économiques et sportives, arts et culture, vie politique… Ces macarons dévoilent des messages, des slogans, des événements et des croyances véhiculés dans plusieurs sphères de la société et dressent un portrait de ce qui a marqué la culture populaire québécoise durant ces années. Le Musée POP est fier de conserver cette collection pour les générations futures, une trace originale des événements marquants de l’époque.

Le collectionneur, M. René Marois est né le 14 mars 1943 dans la municipalité d’Adstock (secteur St-Méthode), dans la région de Chaudière-Appalaches. Après ses études, il occupe le métier de postier à Granby en plus de s’impliquer bénévolement dans le monde communautaire, politique et syndical. Entre 1975 et 2015, il développe sa passion pour les macarons tout comme deux de ses enfants aussi amateurs de salons de collectionneurs. Des publicités achetées dans les catalogues d’associations de collectionneurs font connaitre ses intérêts et rendent possible l’acquisition de nouvelles pièces. Ses tournées estivales à travers le Québec lui permettent de faire l’acquisition de près de 27 000 macarons.   

La petite histoire du macaron

L’arrivée de la société industrielle à la fin du XIXe siècle marque l’apparition des premiers objets publicitaires personnalisés. Véritables atouts dans les échanges commerciaux, ils sont offerts comme objets promotionnels et tentent d’orienter une décision à des fins politiques ou territoriales par ceux qui les portaient. Après la 2e guerre mondiale, les macarons apparaissent en grand nombre, un phénomène sans précédent. Les slogans, logos et couleurs affichés sur les macarons permettent aux commerces, municipalités ou regroupements communautaires, sportifs et culturels de se distinguer. À la fin des années 1990, le phénomène s'essoufle pour laisser place à d'autres objets promotionnels tels qu'épinglettes, chandails et casquettes imprimés.